The love-hate relationships between English-speaking countries and France are well known and some people say that all started in 1066 with the Norman conquest of Britain. I was raised in another corner of the world, a little bit faraway from these historical remnants and I remember quite well the serenes afternoons reading and listening French music, and down at the hill, the permanent movement of the waves of the Indian Ocean knocking the rocks with vehemence. Maurice Chevalier, Yves Montand, Edith Piaf, Léo Ferré, George Brassens, Jacques Brel, Charles Trenet,…Well, so many great singers and song writers. I dedicate this charming song to all French woman, and to all those that, times to times, ask themselves: «Que reste-t-il de nos amours?…»

«Ce soir le vent qui frappe à ma porte
Me parle des amours mortes
Devant le feu qui s’ éteint
Ce soir c’est une chanson d’ automne
Dans la maison qui frissonne
Et je pense aux jours lointains

{Refrain:}
Que reste-t-il de nos amours
Que reste-t-il de ces beaux jours
Une photo, vieille photo
De ma jeunesse
Que reste-t-il des billets doux
Des mois d’ avril, des rendez-vous
Un souvenir qui me poursuit
Sans cesse

Bonheur fané, cheveux au vent
Baisers volés, rêves mouvants
Que reste-t-il de tout cela
Dites-le-moi

Un petit village, un vieux clocher
Un paysage si bien caché
Et dans un nuage le cher visage
De mon passé

Les mots les mots tendres qu’on murmure
Les caresses les plus pures
Les serments au fond des bois
Les fleurs qu’on retrouve dans un livre
Dont le parfum vous enivre
Se sont envolés pourquoi?

{au Refrain}»

Advertisements